Dentiste-info.com
Image default
Santé

La ténosynovite (inflammation de la gaine des tendons)

Un tendon est un type de tissu fibreux qui relie les muscles aux os. Ces tissus permettent de contrôler les actions du corps telles que celles de courir, sauter et se lever. Sans tendons, il n’est pas possible de contrôler les mouvements du corps.

Les tendons sont recouverts d’une gaine protectrice appelée membrane synoviale. Cette membrane produit un liquide (liquide synovial) qui permet de lubrifier le tendon. Des dommages causés à cette partie de l’organisme provoquent un dysfonctionnement de la membrane synoviale. En cas de dommages, la membrane peut ne plus être en mesure de fabriquer de liquide synovial, ou de ne pas en produire suffisamment. Il en découle alors une inflammation ou un gonflement de la membrane synoviale. Ce trouble est appelé ténosynovite. Il peut également être parfois appelé inflammation de la gaine des tendons.

Causes

La ténosynovite est généralement provoquée par une blessure au tendon ou aux muscles et os environnants. La ténosynovite n’est pas exclusive aux sportifs ; elle peut se produire chez les personnes qui exercent des activités avec des mouvements répétitifs telles que la travail à la chaîne, le désherbage, la dactylographie, etc… Certaines activités professionnelles telles que la menuiserie, la médecine dentaire, la pratique d’un instrument de musique et les emplois de bureau semblent constituer un risque supplémentaire. Elle se manifeste le plus souvent au niveau des tendons des poignets, des mains et des pieds. Les dommages causés aux tendons peuvent résulter :

  • d’activités répétitives
  • d’activités prolongées
  • d’une position maintenue pendant de longues périodes
  • d’une blessure
  • d’une foulure

La ténosynovite peut également résulter de maladies sous-jacentes. Il peut notamment s’agir :

  • d’une polyarthrite rhumatoïde
  • d’une sclérodermie
  • de la goutte
  • du diabète
  • du syndrome de Reiter ou d’arthrite réactionnelle
  • d’une gonorrhée

Chez certaines personnes, la cause de la maladie ne pourra pas être déterminée. Dans de rares cas, la ténosynovite est causée par une infection qui résulte d’une coupure ou d’une perforation au tendon.

Symptômes

Certains tendons de l’organisme sont plus vulnérables aux blessures, en particulier ceux des mains, des pieds et des poignets. La ténosynovite est plus fréquente dans ces régions du corps. Elle peut toutefois se produire dans toute autre région, y compris l’épaule, le coude et le genou. En cas de ténosynovite, les symptômes suivants peuvent se manifester :

  • une raideur dans l’articulation rendant les déplacements difficiles
  • des gonflements dans l’articulation
  • des douleurs et une sensibilité dans l’articulation
  • des rougeurs sur la peau localisées près du tendon affecté

Certaines personnes peuvent être atteintes de fièvre. Celle-ci indique la présence d’une infection et nécessite des soins médicaux immédiats.

Diagnostic

Le diagnostic de la ténosynovite nécessite un examen physique de la zone affectée. Le médecin vérifiera la présence de rougeurs et de gonflements. Il peut également demander au patient de bouger la zone affectée afin de constater si des douleurs se manifestent. Dans certains cas, le médecin peut prescrire une échographie ou une IRM afin de confirmer le diagnostic et d’écarter toute autre cause possible telle que l’arthrite.

Traitement

Les traitements disponibles pour la ténosynovite ont pour but de diminuer l’inflammation et les douleurs. À cette fin, il faudra ménager la zone touchée et arrêter les activités à l’origine de la blessure initiale. Le médecin peut recommander l’utilisation d’un appareil orthopédique ou d’une attelle pour immobiliser la zone touchée. L’application d’une source de chaleur ou de froid peut également contribuer à réduire les gonflements et la douleur. Les autres thérapies susceptibles d’être recommandées incluent :

  • des massages
  • des étirements de la zone touchée
  • une stimulation nerveuse électrique ou TENS
  • des ultrasons

Des médicaments pour la ténosynovite pourront également être prescrits par le médecin. Il pourra s’agir de médicaments non stéroïdiens anti-inflammatoires délivrés sans ordonnance tels que l’ibuprofène. Des corticoïdes à injecter dans la zone affectée pourront aussi être prescrits. Si la maladie découle d’une infection, le médecin pourra prescrire des antibiotiques pour combattre l’infection.

Si la maladie découle de troubles de santé sous-jacents tels que la polyarthrite rhumatoïde ou la goutte, le traitement peut également inclure des médicaments pour traiter ces troubles.

Une fois le tendon guéri, le médecin pourra recommander des exercices ou une physiothérapie pour aider à renforcer le muscle. Le renforcement du muscle contribuera à protéger le tendon de futures blessures. En cas de récidives répétées de ténosynovite, le médecin pourra recommander une chirurgie pour résoudre le problème.

Rétablissement

Le traitement de la ténosynovite aboutit souvent à un rétablissement complet. Des complications peuvent intervenir si l’activité qui a causé la maladie n’a pas été arrêtée. Dans ce cas, Les dommages causés au tendon peuvent devenir permanents. Si les dommages sont définitifs, il peut y avoir des conséquences sur l’articulation. Au fil du temps, l’articulation peut devenir raide et l’amplitude de mouvements peut devenir limitée.

Si la maladie découle d’une infection, des antibiotiques seront nécessaires pour éviter que l’infection ne s’étende. Si celle-ci n’est pas traitée, elle peut mettre en danger la vie de la personne. Dans ce cas, le pronostic pourra ainsi être moins favorable.

Prévention

La ténosynovite peut être prévenue en évitant les gestes et les mouvements trop répétitifs et énergiques. Un renforcement musculaire dans la zone de l’articulation peut également aider à prévenir ce type de blessure, au même titre que les exercices d’étirement et d’amplitude de mouvements.

En cas de coupure à la main, au poignet ou au pied, un nettoyage approprié de la plaie contribuera à limiter les risques d’infection et le développement d’une ténosynovite.

Autres articles à lire

Arrêter les maux de dents : mode d’emploi

Irene

5 questions sur les dents pendant la grossesse

Irene

Saignement des gencives

Irene

L’agénésie dentaire

Irene

Du fluor pour renforcer la structure de l’émail

Irene

Soigner ses dents pendant la grossesse

Irene